Familles d'oiseaux

Socotran Sunbird / Chalcomitra balfouri

Pin
Send
Share
Send
Send


Socotra est le nom d'une île et d'un archipel composés de trois îles habitées (Socotra, Abd al-Kuri et Samha), d'une île inhabitée de Darsa et de deux rochers Sabunia (0,03 km²) et Kal Firaun (0,09 km²). La superficie totale de l'archipel de Socotra est de 3796 km². L'île principale de l'archipel - Socotra, a une superficie de 3625 km², la deuxième plus grande île d'Abd al-Kuri avec une superficie de 133 km². Beaucoup plus petite que l'île de Samha, avec une superficie de 41 km² et Darsa - environ 5 km², qui sont collectivement connus sous le nom de «Al-Ikhwan», qui se traduit par «Frères».

Socotra est située au large des côtes de la Somalie dans l'océan Indien, au sud de la péninsule arabique, à une distance d'environ 350 km. Administrativement, l'archipel fait partie de la République du Yémen.

Socotra n'est pas les restes d'un volcan, c'est un archipel d'origine continentale, et l'un des plus isolés au monde. On pense qu'il s'est séparé de l'Afrique il y a environ 6 millions d'années au Pliocène moyen. Sur l'île principale de l'archipel, on distingue trois zones géographiques: des plaines côtières étroites, un plateau calcaire avec de nombreuses grottes karstiques, et le mont Hagier, haut de 1525 m.L'archipel de Socotra est principalement composé de roches cristallines, et le climat ici est désertique. -tropical, qui détermine la composition de sa flore et de sa faune.

Pendant les mois d'hiver, l'archipel est caractérisé par des pluies légères, plus abondantes dans les montagnes à l'intérieur de l'île que dans les plaines côtières. La saison de la mousson se caractérise par des vents forts et de hautes vagues roulant sur les rives de l'archipel.

Isolation géologique et biologique à assez long terme de l'île de Socotra, ainsi que des caractéristiques climatiques plutôt rudes, lorsque la chaleur intense et la sécheresse alternent avec des moussons saisonnières ouragans de mai à septembre, avec un adoucissement notable du climat en hiver et des conditions climatiques particulières. conditions dans les régions montagneuses des îles, formé ici une flore et une faune assez uniques, dont une caractéristique est un degré élevé d'endémisme. C'est ce qui a servi de base à l'inscription de Socotra sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Actuellement, la principale menace à la nature originale et unique de Socotra est représentée par les espèces envahissantes, y compris l'impact anthropique associé aux animaux d'élevage, ainsi que le changement climatique notable des dernières décennies. Actuellement, la flore de Socotra compte 825 espèces végétales, la part des espèces endémiques dans l'archipel étant de 37%.

Le résultat de la première expédition de recherche britannique, menée en 1880 sous la direction du professeur Isaac Balfour, fut la description de plus de deux cents nouvelles espèces végétales pour la science, dont certaines furent attribuées à vingt nouveaux genres.

Dracaena cinabar rouge, ou le dragon de Socotra (Dracaena cinnabari) est le symbole de Socotra. C'est l'une des plantes endémiques les plus célèbres de l'archipel et a l'apparence d'un champignon avec un chapeau vert et une hauteur pouvant atteindre 10 mètres. Sa particularité est la sève de couleur rouge, qui commence à s'écouler de l'écorce de cet arbre lors de sa coupe. Le jus rouge sang qui sort de la plaie se solidifie rapidement, formant une gomme cramoisie. Les habitants l'utilisent depuis l'Antiquité à des fins médicales, vétérinaires et cosmétiques.

De nombreuses espèces d'aloès poussent sur Socotra, dont beaucoup sont utilisées en médecine depuis l'Antiquité. Une autre plante endémique inhabituelle est Dorstenia gigas.

Les îles abritent de nombreux oiseaux, parmi lesquels il existe également plusieurs espèces endémiques. Ce sont l'étourneau à longue queue de Socotran (Onychognathus frater), et le pinson à ailes dorées (Rhynchostruthus socotranus), et le moineau de Socotran (Passer insularis), et le sunbird de Socotran (Chalcomitra balfouri). Sur les îles de l'archipel, on trouve souvent les vautours de Socotran. Parmi les mammifères autochtones non introduits de Socotra, on peut noter le gezel de Socotra (que les habitants appellent tahrir), ainsi que la civette ou le chat musqué. Les chasseurs locaux prennent le musc des glandes anales des chats musqués sauvages, que vous pouvez acheter ici sur les îles. Diverses chauves-souris sont également nombreuses dans l'archipel.

Pin
Send
Share
Send
Send